mercredi 8 mars 2017

L’hôtel Villa Maïa ouvre ses portes à Lyon

Perché sur la colline de Fourvière à Lyon, Villa Maïa est un hôtel intimiste imaginé, conçu et décoré par Jean-Michel Wilmotte, Jacques Grange et Louis Benech.  Un trio de choix pour offrir à Lyon son nouvel hôtel de luxe…


Sur la colline de Fourvière, le temps s’est arrêté. Berceau de la civilisation gallo-romaine, cette « colline qui prie » veille sur la ville de Lyon. D’un silence conventuel, elle apporte sérénité et spiritualité comme nulle part ailleurs. Christophe Gruy, PDG du Groupe Maïa, en est tombé amoureux. Fruit de ses amours, Villa Maïa. Un somptueux hôtel intimiste imaginé, conçu et décoré par Jean-Michel Wilmotte, Jacques Grange et Louis Benech. Un hôtel conçu par un trio d’élite où modernité, luxe et jardin à la française sont les maître-mots.


37 clés…

Les amateurs du beau apprécieront les 29 chambres et 7 suites aux influences japonisantes. Quant à l’unique appartement d’une superficie de 100 m2, il séduira les inconditionnels de l’exceptionnel. Admirer le Mont-Blanc. Contempler les bateaux qui voguent sur la Saône et sur le Rhône. S’émerveiller des lumières nocturnes qui habillent la ville. Des plaisirs simples dont les esthètes auraient tort de se priver. Villa Maïa, nouvel hôtel idéalement situé sur la colline de Fourvière offre une vue exceptionnelle sur la ville de Lyon. Avec un panorama hors du commun, les 37 chambres et suites sont signées par le décorateur Jacques Grange.

Villa Maïa, envoutante avec ses panneaux de verre mat opaque teintés de bronze dont l’apparence évolue au rythme du soleil. Côté ville, Lyon s’offre à perte de vue depuis les terrasses encadrées de menuiseries métalliques, comme un véritable tableau vivant. L’art de voir sans être vu. Côté jardin, le bâtiment flirte délicatement avec le quartier de l’Antiquaille.

Dans les chambres à la décoration contemporaine avec une touche d’art déco, il s’y dégage une ambiance zen avec la paille japonaise sur les murs. Jacques Grange utilise des palettes de couleurs sobres qui oscillent entre le brun et le grège agrémentées de quelques touches vives dans les accessoires, mélangées à un soupçon d’impertinence artistique avec les Anamorphoses (photographies circulaires) signées Charles Maze. Les salles de bains, quant à elles, majestueuses avec le marbre de Carrare et le nickel brillant s’ouvrent sur la chambre grâce à une cloison en verre. Pour encore mieux contempler la vue lyonnaise.

Du côté du restaurant…

Elu Meilleur Ouvrier de France à 35 ans et président des Maîtres Cuisiniers de France, Christian Têtedoie, Bocusien dans l’âme, reçoit les épicuriens dans son restaurant étoilé, « Têtedoie » juste en face de Villa Maïa. Goûters gourmands et room service sortiront directement de la cuisine du chef.

Informations : Villa Maïa 8, rue du Professeur Pierre Marion 69005 Lyon, tél. +33 (0)4 78 16 01 01 - www.villa-maia.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire