mercredi 8 février 2017

L’atout culturel des Caraïbes

Au cœur de la mer des Caraïbes, la Dominique dévoile peu à peu ses charmes. La petite île revendique une identité culturelle authentique et affiche ses joyaux architecturaux visibles depuis ses côtes… 


Porte d’entrée de l’île, la capitale Roseau mérite amplement le détour. Son architecture créole, aux influences diverses, héritée des colonisations espagnoles, anglaises et françaises, révèle des bâtiments colorés et une atmosphère unique. Les visiteurs pourront découvrir son marché en plein air, au cœur de la ville, ou se promener le long de la baie, pour contempler la cathédrale et les églises qui ponctuent la capitale, avant de se rendre dans les jardins botaniques. Les maisons aux couleurs pastel succèdent ainsi aux échoppes de produits locaux. 

L’île a su créer sa propre identité, marquée par les traditions anglaises et le rythme de la vie créole. Au fil de l’année, la Dominique célèbre sa culture par différents événements : le Carnaval durant les mois de février et mars, qui voient se succéder de nombreuses parades colorées, est devenu un rendez-vous incontournable, pour les locaux et les visiteurs. Les beaux jours laissent place au Rendez-Vous des randonneurs en mai, durant lequel les guides de l’île organisent des randonnées initiatiques. En juin, la musique est à l’honneur avec le festival Jazz’n’Creole, suivi de la fête de la plongée en juillet, qui permet aux clubs de l’île de faire découvrir aux visiteurs les fonds marins préservés des côtes dominiquaises. 

La fin de l’été laisse place au désormais mondialement connu World Creole Music Festival, qui met à l’honneur têtes d’affiches et culture caribéenne. L’année culturelle de la Dominique se termine en beauté par la fête de l’Indépendance, et ses défilés animés…

Les visiteurs pourront également profiter sur place de la nature dominiquaise préservée, un de ses atouts les plus précieux. Recouverte à 80% de forêt vierge, l’île abrite le Parc National du Morne Trois Pitons, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, où les randonneurs pourront contempler les Trafalgar Falls ou se ressourcer dans les sources d’eau chaudes naturelles, véritables spas en plein air. Autre sentier emblématique de l’île, le Waitukubuli National Trail, qui parcourt le territoire du nord au sud. Ses 14 sentiers balisés permettent aux voyageurs de sélectionner leur niveau de difficulté et aux familles de profiter des paysages
Toujours plus accessible aux visiteurs, la Dominique étoffe peu à peu la liste des liaisons possibles pour venir admirer son patrimoine naturel et culturel. Depuis la Martinique, la compagnie Air Antilles propose désormais deux fois par semaine des vols Fort-de-France/Dominique, d’une durée de 30 minutes. Des liaisons en bateau sont également toujours disponibles, par la compagnie l’Express des Iles, depuis la Guadeloupe, la Martinique et Sainte-Lucie.

Informations : www.authentique-dominique.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire